Echo des sites – Juin 2017

Gestion des réclamations

La COG 2014-2017 précise dans son article 1 : « amélioration permanente de la qualité du service produit ».
La Direction a donc entériné une nouvelle organisation des réclamations depuis avril 2017, en créant des référents « spécialisés réclamations » dont le portefeuille sera partiellement transféré aux autres collègues de l’unité. Cela va de 0 % à 40 %.
Pourtant, nous traitions les réclamations depuis des années, sans aucun problème !!??  

Encore une fois, c’est un manque de confiance de la Direction. En effet, dans cette nouvelle organisation, elle a choisi des supervisions superposées : est-ce à dire que chaque intervenant voudra mettre son grain  de sel ??
Le traitement des réclamations se fera en lien avec les conseillers juridiques, un cadre référent RSI, un cadre RAF et un cadre de pilotage ???!!!

Combien de modifications de votre courrier de réponse pensez-vous avoir à faire ?
Bref, de la traçabilité +++
Quant la Direction va-t-elle cesser ses perpétuelles réorganisations ?

Un petit mot d’ailleurs Mr le Directeur,
Nous, les salariés, réclamons des embauches, réclamons de nouvelles promotions et pas de compétence, réclamons l’arrêt des suppressions d’emplois, réclamons que notre premier vœu soit respecté dans le cadre « URSSAF 2020 » réclamons…..

Nous aussi, nous savons bien le faire  RECLAMER !!!

Cellule mixte provisoire régionale Urssaf/RSI

La LFSS 2017 (Loi de Finance de la Sécurité Sociale), abroge l’ISU. Il est stipulé la création d’une entité distincte, réunissant salariés des URSSAF et du RSI.

Le 31 juillet 2013, le RSI et l’Acoss avaient signé une convention sensée améliorer le recouvrement des travailleurs indépendants. Des Cellules Mixtes Locales (CML) existaient et les collègues se sont investis pendant plus de 2 ans, afin de coordonner leurs « savoirs ». La LFSS abandonne la convention, abandonne les cellules mixtes locales, et abandonne l’ISU.
L’URSSAF IDF a donc présenté au Comité d’Entreprise une énième réorganisation avec la création d’une seule Cellule Mixte Régionale. Comment 6 collègues seulement (3 URSSAF et 3 RSI) vont améliorer la situation ? Pour rappel, avec les CML, une quinzaine de collègues travaillaient sur les dossiers !!

Nous pensons qu’il s’agit là d’une mesure provisoire en attente des décisions gouvernementales et des décrets d’application.
Au 1er janvier 2018, ce sera la cotisation maladie des Professions Libérales qui basculera vers les URSSAF.
Que deviendra la CMR ? Que deviendra le RSI ? Que deviendront les personnels de l’URSSAF ?

Qui en subira les conséquences ? Là, nous connaissons la réponse !!!

48 heures chrono !

Missions, formations, mandats, réunions…
Le protocole d’accord sur les horaires variables du 21 novembre 2013, prévoit un écrêtage compteur au-delà des 48 heures par semaine travaillée.
Celui-ci n’a jamais été  appliqué par la Direction par simplification et par manque de personnel !! Elle porte l’écrêtage à 44 heures.
Pourtant, le protocole d’accord de l’UCANSS relatif aux frais de déplacement du 23 janvier 2015 mentionne que les salariés ne doivent pas supporter les conséquences à titre personnel du surcroît de temps de transport engendré dans le cadre de leurs missions professionnelles.
Et si la DIRECCTE passait par là ???

En marche  « NORTI » !!

E. Macron est le nouveau président de la République. Il a largement mis en évidence son projet sur la suppression du RSI en l’adossant JURIDIQUEMENT au régime général. La  crainte de la Nouvelle Organisation du Recouvrement des Travailleurs Indépendants (NORTI) est la création d’une branche spécifique où seraient transférés les salariés des URSSAF et ceux du RSI.

Le Directeur du RSI a d’ailleurs adressé le 14 mai 2017, un courrier à tous les salariés du RSI les prévenant du changement qui se prépare ci-dessous :
« Ainsi, une nouvelle étape va probablement s’ouvrir pour nous »
« Je fais confiance aux responsables et aux services de l’Etat pour, cette fois ci, trouver avec nous et nos administrateurs, qui ont été élus pour représenter les travailleurs indépendants, les méthodes nous permettant de construire en parfaite intelligence avec nos collègues du régime général, cette branche de la Sécurité sociale dont les travailleurs indépendants ont besoin. »

Ce projet aura forcément des conséquences pour les salariés des deux organismes.
En tout état de cause, une chose est sûre cela risque d’être perdant/perdant pour les salariés concernés et pour les assurés !!!

Réorganisation de l’informatique  (DSI)

Au 1er janvier 2018, environ 90 collègues vont devoir changer d’employeur. Ils  seront salariés de l’Acoss. Des élections devraient avoir lieu rapidement et des négociations sur les différents protocoles modifieront leurs acquis. Ils risquent donc d’avoir des conséquences, non seulement sur leurs conditions de travail mais aussi sur leurs conditions de vie.

Une question reste encore en suspens, c’est le métier qu’ils exerceront à l’avenir. En effet, des fiches de vœux devraient leur être proposées et l’Acoss statuera en fonction de l’organisation retenue.
Pour rappel, le Conseil d’Administration de l’Acoss avait voté pour la création d’un établissement distinct. La CGT avait voté contre cette création qui reste très floue sur le devenir des salariés.

Au CE de mai 2017, un référentiel des emplois actualisé a été proposé par la Direction. Il n’y aurait aucune conséquence sur leur rémunération ni sur leur avenir professionnel, dixit la Direction.
A suivre…

On croit rêver !!

Lors de nos réunions avec la Direction (DP/CHSCT/CE), nous demandons à la Direction un niveau supplémentaire pour les 3 collègues qui participeront à la nouvelle création de la cellule mixte RSI/URSSAF.
A chaque fois, le Directeur nous rétorque que s’il y a un accroissement de compétence, il y aurait « peut-être » un pas de compétence !!!
ON REVE !!!
Quand on sait que 12 Directeurs régionaux ont été nommés dès le 28 décembre 2016, pour piloter ces cellules !!!
L’accroissement de compétence, pour nous c’est après, pour eux c’est avant !!!

Toujours et encore du stock dans les services

Depuis des mois, les stocks augmentent irrémédiablement !!
Les missions supplémentaires, la complexité de la législation, les réorganisations perpétuelles et surtout le manque de personnel dégradent les conditions de travail des collègues !!
Le stock nous écrase et ne permet plus de faire un travail de qualité.

Nous avons adressé un courrier à la Direction de l’Acoss pour que la prochaine COG 2018-2021 soit chargée en embauches à hauteur de la charge de travail du personnel.
Et lorsque les vacances arrivent, certains collègues pensent déjà au travail à rattraper à leur retour !
Chacun sait que derrière un stock, c’est un service public que nous devons rendre !!!

Nouvelles collections 2018

Derniers arrivages !!
Au 1er janvier 2018, de nouveaux collègues de la CCVRP, d’Apria et d’Harmonie Mutuelle seront transférés dans notre URSSAF. En effet, tout le recouvrement des VRP  multicartes et celui des cotisations maladie-maternité des Professions Libérales seront confiés à l’URSSAF IDF.

Bienvenue à nos futurs collègues !!
Ce seront 63 salariés qui seront « dispatchés » sur les sites. Espérons que leurs vœux ont été respectés !!!
Depuis maintenant plusieurs années, les URSSAF et notamment la nôtre, se voient attribuer de nouvelles missions de recouvrement relevant de fonds privés.

Notre taux de gestion à 0,24 cts pour 100 € recouvrés est une bonne affaire !!

Ce sera forcément le service rendu aux cotisants qui en subira les conséquences.
Même si une mini formation leur sera dispensée, ces nouveaux collègues devront compléter leur formation par les collègues URSSAF. Et, AUSSI, nous devrons de notre côté très vite apprendre à gérer ces nouveaux cotisants. Leur système informatique n’a rien à voir avec le SNV2 et la gestion individualisée de chaque cotisant diffère de notre propre gestion traitée par objectifs. Toujours du travail et des compétences supplémentaires mais côté salaires ?… 

Travaux comptabilité

Les travaux qui ont eu lieu pendant 2 mois au service comptabilité, ont été pire qu’un chantier de démolition.
Le bruit, la poussière, les changements de cloisons, les plans rectificatifs, la coupe de moquette, de longues barres en aluminium jonchaient le sol, les allées et venues des ouvriers…. n’ont pas facilité les conditions pour travailler dans ce service.
Les ouvriers de la société extérieure devaient éviter les collègues allant aux toilettes ou dans un autre bureau. Pourtant, des solutions existent pour que chacun (ouvriers et salariés de l’URSSAF) puisse travailler en sécurité et dans le calme.
D’autres services ont pensé à un déplacement provisoire des collègues. Apparemment pour ce service, il n’y a pas eu de réflexion ….

Les grandes manœuvres !

La Direction doit avoir un sacerdoce : le déménagement !!
Tous les services déménagent, réaménagent, cloisonnent, décloisonnent…
Il est vrai que les 12 m2 par personne, doivent être respectés…
Il est vrai aussi, que 460 ETP supprimés en 2 COG permettent de louer des surfaces à d’autres organismes…
La salle intersyndicale au Lagny a aussi été déménagée ; les syndicats de l’URSSAF IDF ont dû faire leur package au profit de la conciergerie qui se voit attribuer 50 m2 pour une seule personne !!!
Une vraie salle de bal !!!    

HORIZON 2020

Nous sommes toujours dans l’attente du devenir des salariés. Nous avons à nouveau indiqué que le personnel était à 98 % contre un changement de métier et 91 % contre un changement de site.
Nous avions demandé une intersyndicale sur plusieurs revendications :
–    Des embauches à la hauteur de la charge de travail,
–    Tous les CDD, transformés en CDI,
–    Des promotions et pas de compétences supplémentaires pour 2017,
–    Aucune suppression d’emploi pour le prochain CPG,
–    Pour « horizon 2020 » :
o    Le respect du choix géographique et métier de chaque agent ;
o    Des comptes RG et TNS sur chaque DDR ;
o    Une enveloppe budgétaire pour un accompagnement à la hauteur, notamment pour des primes de mobilité géographique et/ou fonctionnelles.

Il est d’ores et déjà certain que pour obtenir satisfaction de vos revendications il faudra être nombreux à les porter !

Une rencontre intersyndicale a permis la rédaction d’une pétition commune. Nous sommes dans l’attente d’un rendez-vous avec Le Directeur. 

 

Pour nous contacter, adressez vous aux délégué (e)s CGT ou ugict-CGT de votre site ou du siège :
Local CGT et UGICT-CGT : 01 56 93 69 87/88
Lagny 1er étage porte 106
Courriel : cgturssafidf@orange.fr
Site Internet : http://cgturssafidf.reference-syndicale.fr/
Se syndiquer c’est résister, s’engager, être solidaire. Se syndiquer c’est déjà agir ; se défendre ; se donner des chances de gagner !
Alors n’hésitez plus, syndiquez-vous à la cgt ou à l’ugict-cgt pour les cadres !
Imprimer cet article Télécharger cet article