Compte-rendu du CHSCT du 25 avril 2017

La désignation de la secrétaire du CHSCT et des chargés de missions de la nouvelle mandature a été faite. Claudine Picquart (CGT) est reconduite dans ses fonctions de secrétaire. Un chargé de missions est désigné pour chaque O.S.

Le nouveau CHSCT se compose de 5 élus CGT/UGICT-CGT, 3 élus CFDT, 1 élu FO et 1 élu SUD.

Avis sur le transfert d’activité de la CCVRP

La CGT/UGICT-CGT a rendu un avis négatif très argumenté (rédaction du PV en cours) et FO ayant quasiment les mêmes arguments a pris acte. Les autres O.S. n’ont pas prévu d’avis (ou pas d’opinion ? !). L’avis CGT/UGICT a obtenu la majorité des voix.
Il nous a paru plus opportun de traduire les nombreuses réserves de nos futurs collègues de la CCVRP en un point négatif. En effet, ils s’interrogent sur la nature des postes proposés, les dispositifs de formation insuffisants voire inexistants, sur l’absence de précisions sur la future organisation de travail au 1er janvier 2018, sur quel site ils seront affectés. Le devenir des salariés dans le cadre du projet URSSAF 2020 ; ce qui est le lot de tout un chacun à l’URSSAF !
Bienvenus (es) dans notre monde, frères et sœurs de galère ! ! !

Consultation sur le projet DSI 2018

Ce document (70 pages) est un BLA BLA national dans lequel nous retiendrons que l’Acoss sera le nouvel employeur et que la DSI deviendra par conséquent une branche dans l’organigramme de l’Acoss (excepté le personnel de la hotline qui reste salarié de l’Urssaf
IDF).

Pour ceux qui rejoignent l’ACOSS : Quel sera le contenu de leur métier ? De plus rien n’est bien sûr concernant leur avenir à moyen et long terme.  Il faut noter également que les avantages collectifs vont devoir être renégociés, seront-ils gagnants ou perdants ?…
Par ailleurs, ce sera une perte importante pour le budget du CE basé sur un % de la masse salariale (moins 90 personnes environ) au profit de l’Acoss.
L’avis du CHSCT est prévu pour la plénière du 8 juin 2017.

Consultation sur le projet de transfert des salariés d’Apria et d’Harmonie mutuelle à l’Urssaf Ile de France

Au 1er janvier 2018, suite à la réforme législative de l’article 13 de la LFSS 2016 et l’article 16 du PLFSS 2017, nous accueillerons cette nouvelle population chargée des missions de recouvrement maladie-maternité des professions libérales. Ces 5 salarié(e)s d’Apria et 27 d’Harmonie Mutuelle seront intégré(e)s sur tous les régimes de recouvrement, pas seulement sur les professions libérales. La moyenne d’âge de ces futur(e)s collègues  est de 51 ans environ. Nous leur souhaitons, tout comme aux agents de la CCVRP, la bienvenue et un bon courage pour cette intégration.
Il y a lieu de s’inquiéter car la direction ne sait pas encore de quelle manière elle s’organisera, de même que leur formation (formation nationale ? formation interne ?…) ; elle ne sait pas non plus s’il existe une harmonisation nationale de la procédure  de transfert…
Dans cette incertitude, la direction exige un avis du CHSCT le mois prochain … comme de bien entendu ! ! !

Information sur l’expérimentation d’une nouvelle organisation de cellule mixte avec le RSI

Cette expérimentation sera faite de juin 2017 à décembre 2017. La cellule mixte régionale (qui remplace les 3 cellules mixtes locales actuelles) sera composée de 6 agents expérimentés volontaires  (3 ETP de l’Urssaf et 3 ETP du RSI) et sera située à Paris Sud. Cela ne concernerait que les TI RSI classique (pas les AE) dans un premier temps. Le site de Paris Sud expérimente pas mal d’organisations en ce moment (gestion des réclamations,…). C’est un des sites où le personnel est mis à mal. Rappelons que ce site disparait à court terme, que la direction demande des volontaires parmi du personnel déjà bien éprouvés et ce, avec pour simple rémunération la satisfaction du travail bien fait ! Quelle largesse !

Quelques infos diverses…

Depuis peu, vous ne pouvez plus bénéficier de médiation en cas de conflit dans un service. La seule personne nommée médiateur a tiré sa révérence pour de meilleurs horizons. La direction s’interroge sur le bien fondé d’en avoir un autre.
Le Docteur Zagar a rebondi sur le sujet, persuadée qu’une cellule de médiation pourrait aplanir les conflits et améliorer une ambiance rendue pesante.
Une pérennisation de l’activité sur les MED PSA a été demandée avec embauche en CDI. Cette activité est pratiquée par des CDD qui montent en compétence pendant 6 mois et dont l’Urssaf se sépare peu du temps après. Et de nouveau, on recommence à former une nouvelle équipe de CDD. Résultat : perte de temps, perte de compétence.
C’est, d’ailleurs le constat fait dans d’autres activités.

Prochaine réunion plénière : mardi 9 mai 2017

Imprimer cet article Télécharger cet article