26 juin 2018, une nouvelle étape réussie : Le Personnel a montré son mécontentement et signifié qu’il n’était pas prêt à se laisser faire !

Premiers chiffres Direction : 408 grévistes, soit 19 %. Centre d’accueil de Paris Nord fermé.

Une bonne centaine de collègues, de la plupart des sites y compris les plus éloignés, Cergy, Guyancourt… se sont rassemblés au Lagny pour exprimer leur colère et porter leurs revendications aux administrateurs et au Directeur général.

Au départ, seule une délégation devait être reçue mais, devant la détermination des collègues  le CA a dû recevoir l’ensemble des grévistes présents !

Les représentants des syndicats Cgt, Ugict, Cfdt, Fo, Cftc et les collègues présents ont tous fait part de leur ras le bol de conditions de travail difficiles sans jamais aucune reconnaissance en terme de rémunérations, de leur refus de la remise en cause des 3 journées complémentaires et des horaires variables, de nouvelles suppressions d’effectifs, qu’ils voulaient des informations claires et détaillées sur Urssaf 2020 avec organigrammes et activités et non pas des hypothèses, un seul vœu satisfait, tous les régimes sur tous les sites et un budget suffisant pour l’accompagnement, une prime de résidence…

 

Réponse du Directeur :

– Lui aussi, ne veut pas de suppression d’effectifs dans le cadre du CPG mais….il soumettra au CA le CPG qu’il aura réussi à négocier et, … si ce CPG n’est pas voté nous serons obligé de fonctionner en 12ème

-Il partage le constat sur les dysfonctionnements informatiques MAIS…il n’a pas le pouvoir de faire….

– Concernant les salaires et la prime de résidence, il nous renvoie vers l’Ucanss… Il en vient, qu’a-t-il fait quand il en était le directeur ?…

– Il essaie de faire en sorte que certains éléments soient neutralisés pour le calcul de  l’intéressement 2018  pour que la prochaine prime ne soit pas trop diminuée…

– Il ne supprimerait pas les 3 journées complémentaires…. dans le cadre d’Urssaf 2020… et après ? !…

– Concernant les HV et crédits compteur ? … là encore à croire que cadres et employés nous étions sous hypnose générale, car, nous avons tous compris de travers ce qui a été dit, voire écrit, lors de réunion de secteurs ou en DP ! ! !… il n’a pas l’intention de toucher aux HV et concernant l’écrêtage il nous assure que depuis son arrivée toutes les heures faites restent au compteur. Il n’y a plus d’écrêtage… à suivre pour savoir ce que cela implique concrètement.

– Concernant Urssaf 2020 il s’en tient à la cible indiquée dans les documents transmis (mais non présentés) aux IRP et communiquée au Personnel.

– Pour les vœux il s’en remet aux négociations avec les IRP (Instance représentative du personnel).

Réponse du président (MEDEF) du Conseil d’Administration (CA) :

– Nous ferons attention aux suppressions de postes ;

– Le CA ne remplace pas  le Directeur et ne peut donc pas prendre certaines décisions ;

– Nous veillerons au respect de ce qui vient d’être dit par votre directeur ;

– Nous veillerons à une transparence sur le projet Urssaf 2020.

 

Ce 27 juin, preuve que la Direction n’est pas tranquille, un « à la volée » a été diffusé à tous….

Nous sommes plus d’une centaine à avoir entendu les propos du président du CA et du Directeur et, même si nous avons l’expérience que les paroles… nous veillerons, à chaque étape, à réagir, ENSEMBLE, pour les faire respecter ! Il faudra poursuivre l’action au fil des discussions, en septembre et au-delà, pour obtenir satisfaction sur nos revendications.

 

Montreuil le 02 juillet 2018

Imprimer cet article Télécharger cet article