Emplois, Salaires, Protection Sociale, Services Publics – LE 19 AVRIL : Pour le Progrès Social, Contre le Plan Macron, Contre la destruction de notre protection sociale.

Les syndicats CGT et UGICT-CGT de l’URSSAF IDF appellent l’ensemble du Personnel à participer nombreux à la manifestation sous toutes les formes (CA/CC/RTT…) y compris la grève.

RDV au Lagny  à 13h15 ou à 14h00 à Montparnasse.

Le plan Macron c’est la destruction de notre système de protection sociale au seul profit des actionnaires et de la finance. Désormais, les « députés Axa » sont aux aguets pour s’attaquer à notre sécurité sociale. Faut-il se rappeler :
• La suppression du Code du travail au profit d’une loi des patrons dans chaque entreprise ;
• La suppression des emplois d’avenir pour les jeunes et le plan social contrats aidés ;
• La hausse de la CSG et la baisse des APL pendant que l’ISF est supprimée ;
• Le contrôle accru des privés d’emplois pour mieux les radier.

Dans nos secteurs, des conséquences désastreuses

Pour la sécu :
• Les conventions d’objectifs et de gestion (COG) vont supprimer 8 000 emplois en 5 ans (Branche Maladie),
• Les plateformes téléphoniques sont saturées, les retards dans le traitement des dossiers augmentent (Branche vieillesse)
• Pour faire face aux besoins des assurés les salariés sont contraints aux heures supplémentaires (Branche famille)
• Les économies de gestion dans les URSSAF, ce sont des milliers de postes supprimés, les fermetures de sites, des plans de restructurations et de mutualisations. Pour la COG 2018-2021, on annonce encore environ 300 suppressions d’emplois pour l’URSSAF idf, alors qu’en 2 CPG nous avons déjà subi plus de 460 emplois en moins et des nouvelles missions !

Pour Pôle Emploi :
• 300 suppressions de postes déjà annoncées et la suspicion jetée sur les privés d’emplois dont le contrôle est encore renforcé
Pour les missions locales :
• Gel des subventions de l’État qui génère des difficultés financières pour les structures qui n’ont pas encore reçu leur notification de montant de subvention. Plus d’enveloppe pour verser l’allocation prévue dans le cadre de l’accompagnement contractualisé, le Pacéa

Pour la Mutualité et les groupes de protection sociale :
• Toujours plus de fusions et de rapprochements assortis de suppressions d’emplois

Pour l’aide, le soin, le maintien à domicile :
• Insuffisance des financements, notamment des départements et conditions de travail déplorables

Pour le RSI :
• Suite à l’intégration dans le Régime Général, les salariés du RSI ne doivent pas être la variable d’ajustement des suppressions de postes prévues dans les COG.

L’Antidote au Plan Macron : Emplois, Salaires, Protection Sociale !

Partout dans nos établissements, engageons le dialogue et le débat ;
Partout recherchons l’unité syndicale ;
Partout proposons la convergence des luttes et construisons le rapport de force.

Faisons reculer Macron et son gouvernement !

Imprimer cet article Télécharger cet article