Déclaration préalable à la DP du 7 décembre 2017

Cette déclaration a été adoptée à l’unanimité par les autres organisations syndicales

Au détour d’un couloir, nous avons eu la surprise d’apprendre le départ, semble t-il imminent de notre Directeur Général, Mr Renard. (Depuis, nous avons eu la confirmation du bref message « A la volée »)


Le nom de son remplaçant serait même déjà connu, tout comme le nom du remplaçant de son remplaçant … ! ! !
Après les départs du DRH et du Directeur Général adjoint, la méfiance et l’incompréhension atteignent leur apogée au sein de notre organisme.

Le déplorable et aberrant projet « URSSAF 2020 », fruit de l’imagination fertile de notre cher directeur, Mr Renard, qui prétendait en assumer la pleine et entière responsabilité, semble pour le moins remis en cause par ces départs précipités.

Comment l’initiateur d’un projet d’une telle ampleur, aussi anxiogène et contesté au sein de notre organisme peut-il abandonner sa mise en œuvre avant même qu’elle ne débute, avant même qu’elle n’est été décemment structurée et négociée … ? ? ?

Cela ne laisse rien présager de bon, et viens même incontestablement épaissir un brouillard déjà très dense. On ne voyait pas à dix mètres devant nous… nous ne voyons maintenant même pas nos mains ! !… Serait-il possible d’installer des anti-brouillards performants sur nos prochains claviers ergonomiques et silencieux ? ? ! !

Les maigres promesses de notre directeur, en réponse aux nombreuses et légitimes interrogations des agents vont-elles s’envoler avec lui vers ses nouvelles fonctions ? ?

L’intégration du RSI au sein de notre Régime Général, en cours de négociation et, de ce fait, encore mal défini ou décemment cadré, rajoute encore une couche d’incertitude et d’angoisse dans l’esprit déjà très surmené de nos collègues.

Devant les évolutions structurelles actuelles, avec l’arrivée du RSI et de la foultitude des régimes annexes.

Devant toutes les réorganisations structurelles actuelles, dont beaucoup ne semble pas vouloir être reconnues comme telle par la direction, en n’appliquant pas le protocole d’accord sur la garantie des réseaux.

Devant les risques psycho socio qui découlent naturellement et incontestablement de cette avalanche de projets incertains ou aberrants.

Devant les risques économiques et sociaux que présente ce déferlement de mesures disparates et hasardeuses, sans cohérence d’ensemble, et aux conséquences potentiellement désastreuses pour nos cotisants et assurés, comme pour la crédibilité de notre organisme.

Nous demandons l’abandon pur et simple ou le report sine die du très improbable très dangereux et très contesté projet « URSSAF 2020 ».

 

Imprimer cet article Télécharger cet article